Ce samedi 5 janvier, le train CO prendra l’autoroute ferroviaire alpine pour se rendre à la gare du stade des Alpes.

 

Les conducteurs Stéphane Glas (les arrières), Dewald Senekal (les avants) et Cyril Vilain (la défense) mènent le convoi grenoblois au 11ème rang du TOP 14 avec 20 points (le CO est 9ème avec 29 points).

Ainsi, les rouges et bleus jouent 94 % des ballons à la main, ont réalisé 1 908 passes et ont commis seulement 82 en-avant (Castres : 91 %, 1 481 passes et 101 en-avant). Mais, les coupures d’urgence des deux teams sont de mêmes calibres sur les turnovers.

Leur engin moteur reste sans aucun doute la section de ligne, la mêlée, avec 92,30 % de gain sur leur propre introduction (CO : 84,15 %). Donc, il faudra que notre équipement soit plus costaud que les mammouths. Déjà, notre block est plus performant sur les mauls avec 90 % de succès contre 84,48 %.

Leur centre de maintenance en touche est légèrement supérieur avec 82,60 % de réussite grâce à Alexandre (26) et aux 2èmes lignes Geraci (22), Uys (16), N’Kinsi (12). Castres est à 82,08 % avec Samson (23), Capo Ortega (18), Babillot (17) et Gérondeau (16). Mais, leur triage est moins efficace sur les lancers adverses : uniquement 5 bons aiguillages par Alexandre, N’Kinsi et Setephano. Quand aux Irréductibles, ils ont fait déraillé 15 wagons (5 pour Gérondeau, 3 pour Gimeno et 2 pour Jacquet et Caballero).

La gestion du flux de la circulation adverse est garantie par les régulateurs Alexandre, Setephano et Fourcade. Ainsi, ils contribuent aux 86 % de placages défensifs et 193 placages offensifs. Ils comptabilisent une pénalité au sol de plus que nous, 15 contre  14. De plus, les 2 équipes sont au coude à coude sur les rucks (96,57 % pour le FCG et 96,48 % pour le CO). Cependant, leur trafic a subi des perturbations avec 35 avaries (essais encaissés), soit 4 de plus que les castrais. De ce fait, ils se classent à la 11ème place en défense, juste derrière Castres.

En attaque, les transporteurs bleus et blancs sont de bons franchisseurs des frontières avec leur 9ème place. Leur fret pèse 25 essais inscrits, 16 transformations, 31 pénalités, 2 drops et 258 points (FCG : 18 E, 16 T, 41 P, 0 D et 239 pts). Leurs meilleurs agents  sont l’ailier Rhule et le talonneur Fourcade avec 2 réalisations chacun. Le chef de manœuvre Germain, le 3ème réalisateur du championnat, affiche un taux de réussite de 88 % sur les pénalités. Notre argentin Urdapilleta est à 86 %.

Enfin, les tarnais sont de meilleurs gestionnaires des voies et des lignes : 54 % d’occupation contre 48 %, 52 % de possession contre 51 %, 84 minutes de possession dans les 22 mètres opposantes contre 50 min et 33 % de possession dans le camp rival contre 21 %.

 

Certes, tous les feux ne sont pas au vert dans notre jeu et dans nos manœuvres. Cependant, nous avons retrouvé notre envie, notre engagement et de belles attaques à La Rochelle notamment en 1ère mi-temps. Par contre, il faudra mettre des feux rouges clignotants à notre indiscipline car nous décrochons la palme d’or avec 17 jaunes. Grenoble a juste 4 jaunes et 1 rouge et le plus polisson est c’est Setephano.

A l’aller, les Olympiens avaient composté leur carte de transport avec une victoire bonifiée (29 à 13). Les rames grenobloises ont failli atteler le véhicule ferroviaire parisien la semaine passée (défaite 23 à 20).

Sur leurs 6 passages à niveau, les barrières se sont abaissées par 4 fois (1 nul contre Clermont, 3 succès sur Bordeaux, Perpignan et Montpellier). Néanmoins, elles ont été défaillantes face à Toulouse et Pau.

Sur les 7 derniers déplacements en terre iséroise, les tarnais sont revenus avec 1 match nul (2004) et 2 triomphes (2016 et 2015) dans leurs valises. En 2017, nous avions perdu d’un petit point (21 à 20).

Et puis, ce match sera aussi l’occasion de retrouver des amis pour le roumain Mihaïta Lazar, le deuxième ligne N’kinsi (futur castrais), Julien Caminati et Armand Battle.


Pour ce voyage, c’est le landais Jonathan Dufort qui sera aux commandes. Il sera aidé par les agents techniques Julien Castaignède, Frédéric Chazal pour la touche et Eric Gauzins pour la vidéo.


La compagnie TOP 14 offrira ce week-end aux voyageurs les haltes suivantes : Paris/Perpignan, Pau/Bordeaux, Montpellier/Lyon, Agen/Toulouse, Racing/Toulon et Clermont/La Rochelle.

 

Allez CO, il faut remettre des couleurs dans ton jeu, rectifier les bourrages défensifs et maintenir un groupe uni, solidaire et combatif pour un premier succès en 2019.


Article Zaza

Crédit Photo AFP (tous droits réservés)



 

 

Partager