Dans la course à la qualification, les Olympiens affronteront les Maritimes ce samedi 6 avril, en soirée, sur la piste verte de Pierre Fabre.

 

Dans ce championnat, le constructeur Atlantique Stade Rochelais est 7ème avec 52 points tandis que le Castres Olympique est 5ème avec 54 points.

 

Ils ont des rois du dépassement avec les Rattez (11 franchissements), Sinzelle (8), Aguillon (7), Roudil et Andreu (6). Mais, le drapeau à damier a été agité devant les automobiles Rattez (6 essais), Sinzelle et Andreu (5), Aguillon (4).

Puis, ils ont de formidables propulseurs (Bothia, Pelo, Bourgarit, Boughanmi), des accélérateurs performants (Rattez, Sinzelle, Murimurivalu Balés, West), des pneus slicks (Vito, Aldritt) pour permettre une meilleure adhérence et des artistes au volant (Sinzelle : 10 offloads, Rattez : 9, Murimurivalu : 8, West et Jolmes : 7).

La transmission de 800 CV, West/Sinzelle, influe sur le jeu à la main (94 %) et leur boîte de vitesse West accélère le rendement du jeu au pied.




Et puis, leur châssis est très résistant en mêlée : ils ont remporté 92,81 % de leur  introduction et 22 mêlées à leurs adversaires (CO : 84,07 % et 22 mêlées rivales).

En touche, leur cylindrée a un volume moins important : 81,43 % contre 85,02 %. Leurs pistons sont de marques françaises (62 prises pour Sazy, 27 pour Jolmes, 17 pour Bourdeau) et néo-zélandaises (25 pour Vito). Ils ont participé à 15 braquages (touches volées) alors que les tarnais en sont déjà à 25.

De plus, Ils ont une bonne conduite dans le jeu au pied avec 74 % de réussite sur les pénalités, drops et transformations (72 % pour le CO).

De ce fait, les capteurs Jaunes et Noirs ont déjà mesuré les gains suivants : 55 essais, 36 transformations, 0 drops, 35 pénalités et 458 points marqués. Ainsi, l’écurie se classe comme la 7ème attaque. (CO : 37 E, 25 T, 2 D, 54 P, 405 points inscrits).

Ensuite, le dispositif de réduction est efficace à 87 % (placages réussis) dont 94 % pour Vito et Bourdeau et 93 % pour Aldritt et Sazy. Puis, ils ont épinglé 237 placages offensifs (26 pour Sazy et 15 pour Kieft). Toutefois, les autres formules 1 sont passées par l’enclos Charentais afin de se ravitailler (50 réalisations encaissées). D’ailleurs, leur protection manque de réglage et ils ne sont que la 10ème défense du Top 14 (CO : 3ème avec 39 essais subis).

Les pilotes rochelais ont écopé de 34 drive-throug (pénalités), 12 stop-and-go (cartons jaunes) dont 2 pour Joly, et de 22 amendes pour fautes au sol. (CO : 54 pénalités, 23 jaunes, 17 fautes au sol.).

Le Stade  Rochelais a pris des tours au Castres Olympique sur les turnovers (319 contre 263), la possession dans les 22 mères adverses 133 minutes (133 contre 114 min), le nombre de ballons joués (5 308 ballons joués contre 4 742 ballons), les passes (2 910 passes contre 2 368). Depuis quelques semaines, ils ont retrouvé leur équilibre avec un pack solide et des arrières rapides. Cela devrait leur permettre de bien négocier les dernières chicanes avant l’arrivée de l’épreuve.

Néanmoins, les castrais ont un rythme supérieur sur les rucks (96,47 % contre 96,47 %), les mauls (91,43 % contre 85,53 %), l’occupation (1 103 min contre 945 min), la possession (1 033 min contre 1 008 min), la possession dans son camp (662 min contre 615 min) et les en-avants (155 contre 161).



 

Cette saison, La Rochelle enregistre 4 victoires (Toulon, Paris, Pau et Grenoble) et 6 défaites sur les 10 manches jouées en dehors de leurs bases. A Pierre Fabre, le moteur tarnais a cassé trois fois (Paris, Agen et Bordeaux). Sur les 6 duels à Castres, les Irréductibles comptabilisent 4 succès (2017, 2016, 2015, 2010) et 2 revers (2016, 2002). Lors de la première, les Olympiens s’étaient inclinés par 27 à 53 à Marcel-Deflandre, et le fangio Aguillon avait été sacré comme le plus grand. Toutefois, les tarnais avaient réintroduit leur anti-patinage sur cette partie.

Cette course poursuite sera importante pour les 2 écuries après leurs derniers accidents : notre tête à queue à Paris et la sortie de route pour l’ASR sur leur circuit (défaite contre Toulouse). Mèfi, La Rochelle est donc en quête de points et voudra sabrer le champagne de la victoire. Cependant, les techniciens castrais auront pu peaufiner leur stratégie, et améliorer l’aérodynamique et la puissance de leur monoplace. Tandis que les « Rookies » de Charante-Maritime se sont rassurés en se qualifiant assez facilement pour les demies du Challenge Cup.




La direction de course sera assurée par Cyril Lafon, qui sera aidée des commissaires   Mathieu Delpy et Bruno Gabaldony (touche) et Eric Briquet Campin (vidéo).

Pour cette 21ème édition, il y aura aussi les épisodes : Toulon/Toulouse, Bordeaux/Perpignan, Montpellier/Agen, Grenoble/Paris, Pau/Lyon et Clermont/Racing.

Alors CO, ensemble, ensemble,

On trace, trace, trace pour les 6 premières places de la grille de départ  !!!


Article Zaza

Crédits photos Patrick OLOMBEL



Les compos du match








javascript:nicTemp();(lien direct rugby addict)


Partager