Ce samedi 24 mai, le Castres Olympique et le Racing Club Toulonnais se défieront sur le terrain d’aventure de Pierre Fabre.

 

Cette année, le RCT n’a pas réalisé un bon parcours. Les hommes de Collazo se hissent à la 10ème place du Top 14 avec 53 points, Castres est 5ème avec 69 points.

Les stégophiles Ollivon (47 touches), Kruger (43), Lakafia (36) et Rebbadj (35) adorent l’escalade et aiment respirer le bon air sur les toits. Ils contribuent à libérer 85,99 % des couloirs (lancers). De plus, leurs escaladeurs ont une bonne lecture des placements rivaux : 20 prises dont 6 pour Kruger. Quant aux grimpeurs tarnais, ils assurent 85,01 % de leurs enchaînements avec Babillot (38), Jacquet (37), Lassalle (35) et Samson (28) et ils ont clippé 31 mousquetons (vols). Il nous manquera 3 hommes sur ce secteur : Capo, Lassalle et Mafi.

Leur bloc (pack) est très fort sur les mêlées. Ils ont optimisé 87,36 % de leurs introductions et ont gagné 15 oppositions (CO : 83,01 % et 25 mêlées chipées).

Les Toulonnais ont joué leurs 6 109 ballons à 94 % à la main et à 6 % au pied. Ils ont pratiqué 3 309 passes, ont fait des offloads (27 pour Fekitoa, 15 pour Kruger et 10 pour Nakosi) et ont daubé 216 ballons (en-avant). Les Irréductibles ont développé des appuis (17 passes après contact pour Vaipulu, 11 pour Kockott, 10 pour Smith et Jelonch) et 2 974 lignes (passes). Puis, ils ont fait du volume : 5 944 ballons joués (90 % à la main et 10 % au pied). Mais, ils ont tombé 188 piolets (balles).

Les Varois ont valorisé 384 turnovers (329 pour Castres) et 65 % de possession dans leur camp (CO : 57 %).




Les habiles crocheteurs se nomment Nakosi (13 franchissements), Fekitoa (11), Lakafia (6) et Isa (5). Ils ont contribué à ouvrir les passages pour Nakosi (8 essais), Tuisova (7 E), Fekitoa, Messam et Ikpefan (4 E). Castres préfère utiliser les lunules Vialelle (8 franchissements), Smith et Laveau (7) et Vaipulu (4) comme points d’amarrage. Ces relais ont permis aux premiers de cordée, Tulou et Combezou (6 E), Rallier (4), d’atteindre le pic.

Toulon possède des hommes affûtés comme Fekitoa (1 227 mètres parcourus), Nakosi (1 001 m), Lakafia (629 m). Notre équipe préfère exploiter la force pure de Smith (788 m), Laveau (606 m) et 485 m Vialelle (485).

De plus, Trinh-Duc a dégainé 110 points et il est ainsi 13ème au classement des buteurs (Urdapilleta est 5ème avec 211 points). Sur les pénalités, drops et transformations, leurs buteurs affichent 75 % de performance tandis que nos chasseurs alpins sont à 69 %.

Par conséquence, les Rouges et Noirs sont cotés à la 9ème place en attaque avec 66 essais, 49 transformations, 1 drops, 38 pénalités et 547 points marqués. Le topo des Bleus et Blancs donnent les éléments suivants : 10ème avec 45 E, 27 T, 3 D, 65 P et 492 P M).

Les opposants ont réussi à évoluer au sein de la cheminée, à longer la corniche et à rallier directement le sommet. Ainsi, Ils ont gagné leur challenge : planter leur drapeau à 54 reprises (CO : 43 réalisations encaissées). Néanmoins, ils ont des spécialistes pour faire dévisser leurs adversaires : Kruger, Fresia et Lakafia (93 % de placages défensifs réussis). Puis, ils ont anéanti 434 actions (41 placages offensifs pour Lakafia, 25 pour Gorgodze et 23 pour Messam). Cependant, leur engagement est inférieur aux Castrais (86 % de placages réussis contre 87 %). De ce fait, ils sont seulement 6ème en défense alors que les Olympiens en sont les leaders.

La cordée toulonnaise a connu de fortes secousses en matière de sécurité : 20 jaunes, 6 rouges (Fresia, Messam, Lakafia, Taofienua…) et 22 fautes au sol. Les Olympiens explosent (ils détiennent le record de 25 jaunes et de 25 fautes cette saison).

Enfin, les Irréductibles dominent les techniques des mauls (89,47 % contre 86,11 %) et des rucks (96,66 % contre 95,90 %). Ils maîtrisent aussi les instruments de possession (1 045 min contre 977 min), de possession dans les 22 m adverses (159 min contre 109 min) et d’occupation(1 112 min contre 961 min).



 

Sur leurs 12 sorties, le RCT a vécu 11 avalanches et 1 seule ascension (Perpignan).

Sur ses terres, le CO a manqué de vigilance et a glissé par 5 fois dans les crevasses. A Mayol, notre dernier treking nous avait permis de découvrir le cirque glaciaire : défaite  28 à 27 (je ne remuerai pas le couteau dans la plaie : avec un arbitrage...LL). Cette rencontre est capitale pour l’avenir de Castres : une qualification en 1/4 et peut être la possibilité de recevoir ce 1/4 à Pierre Fabre.

 

Thomas Charabas sera le guide de cette expédition et sera accompagné des sherpas Sébastien Minery et Bruno Gabaldon (touche) et Philippe Bonhoure (vidéo).

 

Les amateurs de sensation fortes vont apprécier les derniers défis de la phase régulière du Top 14 : Agen/Racing, La Rochelle/Bordeaux, Paris/Pau, Grenoble/Lyon, Clermont/Montpellier  et Toulouse/Montpellier.

 

Alors CO, ça sent les phases finales, nous on a envie de regrimper la haut  (Paris JJ)!!


 

 


Article ZAZA

Crédit Photos Patrick OLOMBEL


LES COMPOS POUR CETTE RENCONTRE












Partager